Carte Blanche à Sœuf Elbadawi

Sœuf Elbadawi, né en 1970 à Moroni,  est un acteur majeur de la scène artistique comorienne. Ancien  journaliste passé au théâtre, il dirige, aujourd’hui, le Muzdalifa House à Moroni.
Auteur publié en France et aux Comores, son écriture questionne la mémoire et le vécu politique de ses concitoyens. Sœuf Elbadawi conçoit également des installations à caractère pluridisciplinaire, faisant se rencontrer l’image, le son et le spectacle vivant.
Il vient nous présenter, le vendredi 24 février à 20h30 lors d'une soirée gratuite, son court-métrage "Uhuru na igabuo" (16’) : Quarante années d’histoire politique passées au crible. Un récit de la situation d’indépendance tronquée dans l’archipel. Ce film a été réalisé dans le cadre de l’installation Pays de lune I Un rêve brisé, présenté par Sœuf Elbadawi, lors de la seconde biennale des arts contemporains (FACC) à Moroni, en juin dernier. Il s’agit d’un entretien accordé par Abdou Bakari Boina, l’un des fondateurs du Molinaco, le parti mythique des années de lutte pour l’indépendance des Comores.”

Dans un second temps, sera projeté le film documentaire "L’ivresse d’une oasis" de Hachimiya Ahamada : “Aux Comores, on nous appelle les "Je Viens" et la famille ce sont les "Je Reste". Comme tout les "Je Viens", mon père retourne quelques semaines dans son village natal en 1991 pour construire notre maison familiale. Il nous fait part des avancées des travaux dans une lettre vidéo VHS. Aujourd’hui cette maison attend toujours notre installation. Avec la famille, même si les liens du sang sont bien là, les liens du sol esquissent une frontière entre nous. Une histoire individuelle et des histoires collectives comoriennes sur les quatre îles : cette frontière qui s’étend fissure notre Archipel.”

Soirée gratuite, ouverte à tous dans la limite des places disponibles, vendredi 24 février, 20h30 Cinéma Louis Jouvet.


Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook