Pour recevoir par mail, chaque semaine, toute l’actualité uzerchoise :

Une poule sur un mur… uzerchois

Vernissage en présence de l'artiste, lundi 31 mars 17h, Hôtel de Ville.

Celles-là, assurément, n'ont pas picoré de pain dur depuis un certain temps. Mais qu'importe, les "Poules de Wozniak", présentées par l'artiste corrézien Christian Cébé dans le cadre des Journées Européennes des Métiers d'Art n'en attirent pas moins la sympathie. Ces gallinacés tout de métal vêtus sont à découvrir dans le hall d'accueil de la mairie d'Uzerche, du 31 mars au 12 avril.

Christian Cébé, artiste autodidacte, peintre puis sculpteur depuis les années 1980, réalise des œuvres monumentales, mais également du mobilier d’intérieur et urbain. Parfois « pures sculptures », parfois fonctionnelles, ses œuvres sont toutes pièces uniques, réalisées dans de nombreux matériaux tels que l’acier, le bronze, le laiton, le zinc, le bois ou la céramique.
À l'occasion des Journées Européennes des Métiers d'Art, il présentera à Uzerche quelques-unes de ses œuvres monumentales sur la terrasse de la Mairie, ainsi qu'une sélection de "Poules de Wozniak", du nom du dessinateur avec lequel il travaille et connu pour ses dessins satiriques dans le Canard Enchaîné, Libération ou encore Le Monde…
La démarche artistique de Christian Cébé est guidée par le désir premier de permettre à chacun d’accéder aux arts plastiques. D’où l’importance qu'il donne à l’investissement des lieux publics ou privés, des espaces, dans lesquels ses œuvres trouveront leur place, qu’ils soient ruraux ou urbains. Il entend ainsi œuvrer à l’appropriation et à la sensibilisation à l’art pour tous, et relever le défi qui est de risquer la rencontre en l’initiant.
Afin de nourrir tous les imaginaires et de laisser libre cours à toutes les visions possibles, en partant de lignes abstraites, il réussit par un trait majeur, une courbe simple, à évoquer des formes, des univers… Lorsqu'il évoque son travail, Christian Cébé parle de sa sensibilité qui se charge des souvenirs de son passé. Même lointains et fugaces, ils sont inscrits dans sa mémoire et imprègnent aujourd’hui son travail : dans le «dur», le «rude», il trouve la solidité. Dans l’épure, il est touché par la simplicité.
C’est dans la sobriété de la forme des lignes et des couleurs que s’exprime pour lui la « poésie » de l’objet.

Sa motivation s’inscrit dans un désir permanent d’être présent au sein d’espaces fréquentés par un public large et varié. Pour lui, il n’y a pas de domaine que l’artiste ne se doive d’investir et d’imprégner. Sensibiliser, interpeller, solliciter, inviter le regard, tout mettre en œuvre pour permettre l’appropriation des réalisations plastiques lui semble être comme un devoir de l’artiste.
Christian Cébé élabore ses pièces pour qu’elles répondent aux contraintes de fonctionnalité tout en étant des éléments architecturaux traités comme des sculptures et intégrées aux lieux sur lesquelles elles devront « vivre » avec leur public, épouser le lieu, en garantir l’harmonie. Ce défi de l’espace, cette inscription dans le paysage hors des cercles définis par les codes du monde de l’art aiguisent sa créativité.

Après être intervenu concrètement durant plusieurs années auprès d’écoliers avec le CAUE du Var, il a participé, en tant que "passeur", à la sensibilisation des enfants à l’architecture et aux arts plastiques, convaincu qu’il n’existe pas de meilleur support pour susciter les émotions à partir d’un simple regard.
À l’heure où la rénovation urbaine est considérée comme un principe essentiel de notre société, Christian Cébé est heureux de pouvoir participer à la valorisation et à l’enrichissement de l’espace en y amenant sa part d’imaginaire et d’onirisme.
         
Critique
Les sculptures Cébé forment une œuvre dense qui célèbre les matières, les formes, les objets, qu’ils soient « sculptures pures » ou objets sculptés à destinations variées. C’est en exploitant ces voies que Cébé s’est découvert sculpteur. Grandi dans un village du centre de la France, marqué par cette enfance terrienne, il a pu puiser le choix de ses matières de prédilection. Il a gardé de son enracinement ce que la terre a de plus secret, de plus profond, de plus minéral. Le métal, chez lui omniprésent, semble toujours retenir quelque chose de son état naturel de minerai.
De ce corps à corps avec des objets matières, ramenés à leur minéralité premières et dégagés de leur gangue formelle, naissent d’étranges familles : idoles non figuratives, animaux, masques, appareils monumentaux appelés à des fonctions imprévues et ordinaires : tables, chaises, luminaires, paravents, façades, planchers, portails…
Certaines sculptures évoquent d’autres règnes plus fantastiques encore, telle ces lances « poisson », ces sagaies vivantes dressées en une danse guerrière, ces totems évoquant les idoles de l’île de Pâques, ces vases immenses nous rappelant le continent africain, mais aussi ces personnages tendres, aériens, aux têtes lunaires débarqués d’une autre planète.
« Je n’intellectualise pas forcément tous mes travaux, ni avant ni après les avoir réalisés ; mais paradoxalement, ils me renvoient toujours à des questions. Je fais mon travail poussé par une force, une énergie que je ne connais pas vraiment et c’est peut être bien ainsi ». […]

Laurence Bobis
Directrice de la bibliothèque de l’Observatoire de Paris

Informations pratiques :
Du lundi 31 mars au dimanche 13 avril 2014. Exposition de plein air accessible sur la terrasse de l'Hôtel de Ville à toute heure. Exposition en mairie ouverte au public du lundi au vendredi 9h/12h - 13h30/17h30 et le samedi de 9h à 12h. Entrée gratuite.
Vernissage, en présence de l'artiste : lundi 31 mars, 17h, à l'Hôtel de Ville.



Contacts :
Mairie d'Uzerche
Place de la Libération - 19140 Uzerche
Tél. 05 55 73 17 00
-
Christian Cébé, sculpteur
Lieu-dit «Lavergne» - 19190 Serilhac
Tél. 06 16 25 61 67
ceberohmer@free.fr - www.sculpture-cebe.com

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook