Ce que le jour doit à la nuit

 Samedi 6 juillet à 21h, la compagnie Hervé Koubi présentera son nouveau spectacle « Ce que le jour doit à la nuit », dans la halle Huguenot de la Papeterie. 
  
 « Ce que le jour doit à la nuit » tire son nom du roman de Yasmina Khadra sans pour autant en être une adaptation. Hervé Koubi préfère parler de “coïncidences”. Le héros du livre se prénomme Younes et lui de son autre prénom Youssef, comme lui il est diplômé en pharmacie. Le chorégraphe né en France y a ressenti l’écho de son origine algérienne. « J’avais l’impression de lire les dires de mon père ou de mon grand-père, avec les mêmes mots », « Il y a des années dont on ne parle pas dans les familles-, de ces non-dits lourds de sens, le poids des malaises et des souffrances accumulés. Les fiertés aussi. Un visible invisible ». Ce nouveau spectacle est l’histoire d’un déraciné, tiraillé entre deux cultures. En effet, ce n’est qu’à l’âge de 25 ans qu’Hervé Koubi découvre ses origines algériennes. Il se rend alors dans ce pays à la rencontre de ses origines, et va à la rencontre des danseurs de rue, formant ainsi sa troupe de 12 danseurs « hip-hop » (11 algériens et 1 burkinabé), avec qui il crée « El Din », puis « Ce que le jour doit à la nuit ». 

Billetterie :
Mairie d'Uzerche
9h-12h / 13h - 17h30
8 € - 5 €
Places non numérotées 

Renseignements
05 55 73 17 00
uzerche@uzerche.fr

Ouverture des Mardis !

Avez-vous déjà vu Louise de la Baraudière et son petit personnel de maison ? Madame la Baronne vous reçoit chez elle. Son personnel vous accueille tout en musique, en vocalises, en jonglerie, en acrobaties et vous fait découvrir ses spécialités culinaires. Dans un salon où règnent autodérision et convivialité, elle vous entraine, avec ses valets dans un univers baroque et déjanté. Cette soirée, mise en scène par Philippe Vande Weghe, regroupe des artistes de cirque, des musiciens, des chanteurs et des comédiens. Avec un final inédit rassemblant tous les artistes.  

A noter en première partie (19h45) la représentation des enfants de l’école de cirque Cirkalaise, qui présentera le fruit d’une année de travail. 


Les Mardis d'Uzerche : Madame et sa croupe
Mardi 2 juillet 21h
Cour Jean Jaurès - Cie "Un de ces 4" - Belgique
• Genre : spectacle de rue cirque musical

• Durée : 50 m
• Public : tout public 

Le sommeil de la mémoire


Cette année la salle Espace Vézère accueillera les œuvres du peintre Max Mitau, pour une exposition faite de couleurs et de textures. 

Né en février 1950, Max Mitau grandit dans un petit village du Sud Ouest de la France. Formé auprès de maîtres compagnons en ferronnerie d'art, il s’intéresse aux dessins réalisés dans les grottes préhistoriques. Après une longue période à utiliser de l'encre et des laques, il se met à travailler les pigments naturels en provenance de Chine, du Pakistan, d'Inde, d'Espagne et du Maroc. Ayant exposé avec Bernard Buffet et Louis Tofoli, ces derniers l'ont fortement encouragé à avancer dans sa technique de travail à mains nues, demeurant ses principaux outils.


A mains nues
Mitau, « le peintre-forgeron », peint à mains nues à la manière des premiers hommes. Il rappelle qu’il y a douze ou quatorze mille ans, dans un geste épuré qui ne pouvait provenir d’une école d’art, nos ancêtres ont su tracer les quelques traits qui suffisent pour y voir un animal bien vivant. Sa seule école, ce serait les hommes de la grotte de Lascaux. En ramassant de la terre sur le sol, ils ont inventé le fusain et le cloisonnement. Mitau utilise des matériaux de la nature pour écrire sa vie sur la toile et n’a pas trouvé mieux que ses mains, pour mélanger les couleurs, pour métamorphoser la matière. C’est un puissant travail de matière qui évoque davantage la forge que le pinceau. A travers son art, Max Mitau affiche clairement la volonté de peindre avec spontanéité. D’un trait instinctif, il nous présente une peinture contemporaine qui révèle les origines de l’art à travers le geste simple. Mitau façonne la matière, modèle sa toile, qui en devient presque une paroi de grotte. Jouant avec les matériaux, il intègre à ses compositions la toile, le papier et le bois, et parfois même le métal. Après avoir créé son support, il applique à plat les pigments naturels, multipliant les volumes et les couleurs. Tandis qu’une main saupoudre « sa cuisine » de pigments naturels, l’autre frotte pour y imprégner les couleurs, révélant de nouvelles couleurs sous l’effet du frottement. L’art de Mitau s’apparente à une expérience : il prétend à une universalité que tout un chacun peut comprendre, quelles que soient les origines culturelles, sociales, voire même l'âge de celui qui regarde.

La lumière
Dans ce dédale de matériaux, Mitau nous plonge dans un univers sombre et rugueux. L’impression d’être enfermé dans une grotte où l’on ne voit rien nous pousse à nous repérer simplement en touchant cette paroi rugueuse. Peu importe qui nous sommes, juste des individus sans repère. Egaux dans l’obscurité, et face à nous cette lueur qui surgit de l’œuvre. Elle réchauffe notre cœur de son optimisme. Petit à petit, elle devient puissante, tel un brasier incandescent. Elle parait éternelle. Le silence surplombe l’ambiance. Mitau affirme sa volonté d’éclairer les ténèbres par la lumière de la vie. Une flamme, un éclat, éclairent la simplicité d’un monde qui s’ouvre à nous telle une porte ouverte sur l’extérieur.


Vernissage 
Samedi 29 juin à 18h
Salle Espace Vézère

Exposition du 30 juin au 31 août 
Salle Espace Vézère
Place de la Libération - 19140 Uzerche 


A la découverte de la généalogie

Les 5 et 6 octobre, l’association Généalogie en Corrèze, organisera le « Forum de la Généalogie », dans la halle Huguenot de la Papeterie. Avant ce grand rendez-vous, le samedi 29 juin l’association organisera une journée « porte ouverte », salle Jean Jaurès (derrière l’abbatiale). A cette occasion, un groupe d’animateurs accueillera les amateurs de la ‘’chose généalogique’’ mais également les curieux pour présenter les services  offerts par l’association. L’association sera présente pour guider ceux qui font leurs ‘’premiers pas’’, les bénévoles pourront procéder à des démonstrations, fournir des conseils, présenter les outils, mais également faire découvrir les bases constituées par les adhérents de Généalogie en Corrèze. Alors que vous soyez débutant ou passionné, rendez-vous le 29 juin salle Jean Jaurès.


Concert du solstice

CONCERT ANNULE

Samedi 22 juin à 20h30  l'Ensemble Vocal Gaucelm Faidit se produira en l'abbatiale Saint Pierre pour son "concert du solstice". 

La chorale dirigée par Chantal Saint Paul sera accompagnée par le quatuor à cordes « Epicéa » de Brive et proposera un programme composé de chants classiques, de variété française et de gospel. Entrée Libre. 

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook