Le recteur d'académie en visite à Uzerche

C'est dans le cadre de ses visites d'écoles et d'établissements que Pierre-Yves Duwoye, nommé recteur de l'académie de Limoges en septembre 2015, est venu découvrir les établissements uzerchois, accueilli par Jean Paul Grador, Premier adjoint au maire d'Uzerche et Annie Queyrel Peyramaure, Conseillère départementale de la Corrèze.
Accompagné de Mathieu Sieye, directeur académique des services de l'éducation nationale de la Corrèze, Pierre-Yves Duwoye a ainsi visité le Collège Gaucelm Faïdit, guidé par Sylvie Pras, Principale de l'établissement et Catherine Lavergne, inspectrice de l'éducation nationale. Il s'est ensuite rendu à l'École élémentaire et maternelle des Buges où il a pu, à cette occasion, visiter la structure, rencontrer les élèves et les membres de l'équipe éducative, et échanger avec Laurence Gerbe et Benoît Bardon, respectivement Directrice de l'école élémentaire et de l'école maternelle des Buges.



Sur la photo, de gauche à droite : Jean-Paul Grador, Premier adjoint au maire, Pierre-Yves Duwoye, recteur de l'académie de Limoges, Christophe Byttebier, professeur, Annie Queyrel Peyramaure, Conseillère départementale de la Corrèze.

Uzerche s'associe à l'Office National des Forêts, le Département de la Meuse et à la Fondation du Patrimoine.

A la veille du centenaire de la bataille de Verdun, l'Office national des forêts (ONF), le Conseil départemental de la Meuse et la Fondation du Patrimoine lancent un appel à souscription national « Verdun 1916, un centenaire, un héritage ».

© Fondation du Patrimoine - Tous droits réservés
L’objectif : préserver, grâce à de nouveaux aménagements paysagers, la mémoire de l’un des plus vastes champs de bataille de l’histoire et le symbole universel de la guerre 14-18 et favoriser sa transmission aux jeunes générations.
N'hésitez pas à participer !

Don du sang à Uzerche le jeudi 18 février


Sessions de formation "Les gestes qui sauvent" à Uzerche

ATTENTION ! Contrairement aux informations initialement communiquées, la seule et unique session de formation aux "Gestes qui sauvent" aura lieu le dimanche 7 février 2016 de 14h00 à 16h00 au centre de secours à Uzerche.

Après les attentats de novembre 2015, de nombreux Français ont exprimé le souhait de connaitre les gestes utiles pour sauver des vies.

Pour répondre à cette demande le ministre de l’Intérieur a souhaité organiser une campagne nationale de sensibilisation des Français aux gestes qui sauvent visant à permettre à chacun d’être acteur en situation de crise, sans pour autant se substituer aux services de secours d’urgence ou aux forces de l’ordre. Ces gestes peuvent être pratiqués lors d’accidents de la vie quotidienne ou de situations exceptionnelles, comme les événements tragiques du 13 novembre 2015.

Une session de 2 heures est organisée à Uzerche le dimanche 7 février de 14h à 16h, au Centre d’incendie et de secours. Distincte de la formation aux Premiers secours civiques de niveau 1 (PSC1), cette formation ne donne pas lieu à la délivrance d’un diplôme, mais chaque participant recevra une attestation. Accessible à tout public, à partir de 10 ans, elle se compose de deux modules :
- un module « alerter, masser, défibriller »
- un module « traitement des hémorragies »

L'inscription aux séances d’initiation est possible depuis le 1er février, uniquement sur le site Internet de la préfecture.

Sophie Dessus et les membres du conseil municipal présentent leurs vœux à la population

Sophie Dessus et les membres du conseil municipal présentent leurs vœux à la population
Chaque année, Sophie Dessus, Maire d'Uzerche, présente ses vœux à la population, avant de partager une part de galette dans une ambiance conviviale avec les invités et l'ensemble des membres du conseil municipal.


C'est devant une salle pleine d'Uzerchois que l'édile de la commune est revenu sur l'année passée, exprimant sa volonté de faire de ce moment un temps de partage, d'échange et de solidarité. Et ce d'autant plus que l'année écoulée a été difficile, tant sur le plan international avec la présence de dizaines de milliers de migrants sur les routes fuyant la guerre, qu'au plan national avec les attentats perpétrés sur le territoire et qui ont nécessité une implication sans faille des forces de l'ordre, remerciées à cette occasion par Sophie Dessus. Mais l'année a également été difficile sur le plan local, avec le départ prématuré de Jean-Pierre Lavaud, adjoint aux travaux, et de Didier Réal, mari de Frédérique Réal, adjointe au social. Deux personnalités locales appréciées de tous ceux qui avaient eu la chance de croiser leur route. Par ailleurs, comme le rappelle Sophie Dessus, "au chapitre des difficultés, s'est ajoutée cette année passée celle de fonctionner sans Directeur Général des Services à la mairie, aujourd'hui remplacé par Frédéric Brocheton. Cette absence a nécessité un investissement professionnel sans précédent de la part des agents municipaux et des élus de la commune. Qu'ils en soient remerciés".

L'écologie, au cœur de la politique uzerchoise
À l'occasion de cette soirée, et au lendemain de la COP21 qui s'est tenue en France dernièrement, les élus ont choisi de mettre à l'honneur une thématique qui leur est particulièrement chère : la politique écologique uzerchoise, avec, notamment la mise en exergue des outils de la transition énergétique de la ville. Le maire de la commune a rappelé la volonté qui est sienne de produire sous peu à Uzerche plus d'énergie qu'il n'en est consommé. Et les leviers actionnés pour y parvenir et les moyens écologiques engagés sont pour le moins nombreux, tant sur le plan des projets que des réalisations : toitures photovoltaïques, champ photovoltaïque, chaufferie bois, réseaux de chaleur, microcentrales hydroélectriques, nouvelle usine de pompage des eaux aux Carderies, rénovation des terrasses du Château Bécharie, label "Terre saine commune sans pesticide", voie verte à l'entrée d'Uzerche, etc. Tout est mis en œuvre à Uzerche pour respecter la planète.
Si l'écologie occupe une place importante dans La Perle du Limousin, l'économie n'est pas en reste : la ville est en effet en cours d'aménagement d'une zone d'activités pour laquelle les travaux de Voirie, Réseaux, Distribution (VRD) seront bientôt terminés : si une promesse de vente d'une entreprise de taille importante doit être signée dans les tout prochains jours, deux autres sont déjà effectives, et les bâtiments commencent à sortir de terre.
Suscitant quelques remous dans la salle, Sophie Dessus est également revenue sur la démolition de l'ancienne Poste, expliquant une nouvelle fois le caractère accidentogène du carrefour d'autrefois, et l'impérieuse nécessité d'ouvrir l'entrée du nouvel écoquartier de la Papeterie afin d'assurer la pérennité des entreprises et associations qui y sont installées. Afin d'assurer également la renaissance de ce quartier, le maire de la ville a expliqué la politique qui était sienne de faire venir sur place le Président de la République, de nombreux ministres ou personnalités politiques nationales, afin dit-elle "de faire non seulement découvrir ce site extraordinaire au pied de la ville ancienne, mais également dans le but d'obtenir des fonds qui permettront de mener à bien tous les projets de réhabilitation qui gravitent autour de l'écoquartier" à l'image des 500.000 € obtenus dernièrement suite à l'attribution du label "Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte" (TEPCV), et qui seront injectés dans le projet d'amélioration énergétique du gymnase de la Peyre ou encore dans la redynamisation économique et sociale du quartier Ste Eulalie.
2016 devrait également être l'année du démarrage des travaux de l'auditorium de la Papeterie, avec, là encore, la mise en place d'une toiture photovoltaïque.

La solidarité, rempart au terrorisme et à l'obscurantisme
Pour conclure son allocution, Sophie Dessus a souhaité saluer les 9 migrants calaisiens arrivés récemment dans la Perle du Limousin : applaudis par l'assemblée, ils se sont tour à tour présentés après que l'élue ait rappelé le passé solidaire de sa commune qui a, de tout temps, su accueillir des migrants. Italiens, Espagnols, Portugais, Anglais, Turques, Malgaches, Australiens, Belges, Vénézuéliens, Rwandais… la liste est longue de personnalités aujourd'hui parfaitement intégrées parmi les habitants de la commune et créant ce brassage culturel cher à Sophie Dessus. Après avoir salué l'implication de Dany Grador, coordinatrice du projet d'accueil des migrants, elle a rappelé qu'il s'agissait là du "plus beau moyen de lutter contre l'extrémisme et le fanatisme qui nous entoure et nous menace".
Les invités ont ensuite pu rejoindre le buffet et partager quelques parts de galettes et gobelets de pétillant de pommes local, tout en débattant des projets de la commune avec leurs élus.

Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook