accesportailmediatheque

Rentrée du comithé-lectures !

La rentrée du comithé-lectures s'est déroulée dans une ambiance très sympathique, autour d'un thé, de succulents petits gâteaux apportés par des participantes et bien entendu autour des livres lus et appréciés durant ces vacances.
En voici la liste ci-dessous, en espérant que vous puissiez y piocher quelques idées.




- Marcher jusqu'au soir. Lydie SALVAYRE
L'humeur railleuse et le verbe corrosif, Lydie Salvayre se saisit du prétexte d'une nuit passée au musée Picasso pour questionner le milieu artistique et ses institutions. Se tournant vers son enfance de "pauvre bien élevée" et abordant sans masque son lien à un père redouté et redoutable, elle essaie de comprendre comment s'est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d'intimidation, tout en faisant l'éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie.



- Un certain Paul Darrigrand. Philippe BESSON
« Cette année-là, j'avais vingt-deux ans et j'allais, au même moment, rencontrer l'insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux. D'un côté, le plaisir et l'insouciance ; de l'autre, la souffrance et l'inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri. Aujourd'hui, je me demande si, au fond, tout n'était pas lié. »
Après Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson poursuit son dialogue avec les fantômes de sa jeunesse et approfondit son souci d'exprimer sa vérité intime.


- Le complot Romanov. Steve BERRY
Mars 1917 : Nicolas II, tsar de toutes les Russies, abdique devant la révolution avant d'être arrêté par les bolcheviks, puis maintenu de longs mois en captivité.
Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, il est conduit avec sa famille et ses proches dans les caves de la villa Ipatiev à Ekaterinbourg, dans l'Oural. Un peloton armé les attend et les exécute. Les 11 corps sont enterrés en toute hâte dans la forêt avoisinante.
Moscou, de nos jours. Alors que la Russie traverse un véritable bouleversement politique, Miles Lord, avocat spécialiste de l'histoire russe, trouver de troublants documents : une étrange prophétie de Raspoutine, proche de la tsarine Alexandra, et un texte manuscrit attribué à Lénine dans lequel celui-ci se demande si tous les Romanov sont bien morts à Ekaterinbourg.


- La goûteuse d'Hitler. Rosella POSTORINO

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.



- Nous, l'Europe. Laurent GAUDE

L’Europe, l’ancienne, celle d’un vieux monde bouleversé par la révolution industrielle, et l’Union européenne, belle utopie née sur les cendres de deux grandes guerres, sont l’alpha et l’oméga de ce texte en vers libres relatant un siècle et demi de constructions, d’affrontements, d’enthousiasmes, de défaites et d’espoirs.
À l’heure où certains doutent, où d’autres n’y croient plus, ce récit européen humaniste rappelle qu’une mémoire commune, même douloureuse, est un ferment d’avenir. C’est donc d’une plume ardente que Laurent Gaudé compose une épopée invitant à la réalisation d’une Europe des différences, de la solidarité et de la liberté.



- La dépossession. Rachid BOUDJEDRA

Dans l'Algérie des années cinquante encore meurtrie par le souvenir des purges antisémites menées par les lignes pétainistes (ou fascistes), la guerre d'indépendance plonge le pays dans la violence et le sang. Témoin de ce naufrage, le narrateur revient sur son enfance entre Alger et Constantine, où les troupes françaises paradent et tuent.
Miné par une obésité boulimique, surplombé par un père complexe, le jeune adolescent écume les rues avec son copain d'enfance et finit par trouver l'amour auprès d'une fille de riches colons en rupture de ban. Mais c'est en se ressourçant à deux tableaux accrochés dans le cabinet d'expert-comptable de son oncle qu'il trouve une certaine sérénité. L'un est signé du plus grand peintre de l'âge d'or musulman, Al Wacity ; l'autre d'Albert Marquet, magistral impressionniste, ami de Matisse installé en Algérie en 1927.



- La robe rouge de Nonna. ALBUM de Michel PIQUEMAL

« Nonna ! Pourquoi tu chantes toujours en italien ? » demande une petite fille à sa grand mère. Nonna lui raconte alors l'histoire de la famille...Enfant, Nonna vivait en Italie. Son père, ouvrier communiste et athée, veut croire en une société plus équitable et chante souvent des chants révolutionnaires. Quand Mussolini arrive au pouvoir, en 1922, la famille devient la cible des chemises noires.
Le jour où c'est à Nonna qu'ils s'en prennent, parce qu'elle porte une robe rouge, ses parents décident d'émigrer en France...





- Un poisson sur la lune. David VANN

"Les gens seraient-ils en réalité tous au bord du suicide, toute leur vie, obligés de survivre à chaque journée en jouant aux cartes et en regardant la télé et en mangeant, tant de routines prévues pour éviter ces instants de face à face avec un soi-même qui n’existe pas ?"
Tel est l’état d’esprit de James Vann lorsqu’il retrouve sa famille en Californie – ses parents, son frère cadet, son ex-femme et ses enfants. Tous s’inquiètent pour lui et veulent l’empêcher de commettre l’irréparable. Car James voyage avec son Magnum, bien décidé à passer à l’acte. Tour à tour, chacun essaie de le ramener à la raison, révélant en partie ses propres angoisses et faiblesses. Mais c’est James qui devra seul prendre la décision, guidé par des émotions terriblement humaines face au poids du passé, à la cruauté du présent et à l’incertitude de l’avenir.
David Vann revisite son histoire familiale et réussit une confession spectaculaire, mêlant subtilement réalité et fiction pour livrer une implacable réflexion sur ce qui nous fait tenir à la vie.








































Articles plus anciens



Retrouvez également toute l'actualité d'Uzerche, la Perle du Limousin sur facebook